référencement

 

 

Dans le nord de l'Équateur, en Imbabura, Cahuasqui est à 40 km de la ville d'Ibarra et 75km d'Otavalo. Ce plateau niché dans les Andes à 2400M d'altitude offre un climat tempéré-chaud à une agriculture paysanne omniprésente, maïs et haricots jouxtent les vergers d'avocatiers et d'agrumes, on y croise plus d'ânes et de chevaux que de tracteurs...Des bords du rio quasi tropical aux steppes venteuses des sommets (paramos), flore et faune s'expriment aux cotés des activités humaines.

  

 

Passé le bouillonnant rio Palacara, les pentes reprennent de plus belle vers les communautés de Pugaran, Panibuela, Sachapamba. Ensuite, les paramos parsemés de lagunes font la jonction avec les cieux, ici le panorama se parcours aussi de bas en haut!
 

 

 


Le village est bâti en adobe (terre crue), il offre un bel exemple d'architecture traditionnelle. Les habitants sont accueillants et conversent très volontiers, l'émigration vers les villes et l'Espagne ont quelque peu vidé les rues , cependant la communauté se rassemble à l'occasion de la fête annuelle en Décembre.
 

 

 

 

Quelques mots d'histoire...
A l'époque pré Hispanique le plateau de Cahuasqui était habité par le peuple Cara (très présent en Imbabura). La configuration des lieux avec ses remparts naturels permis de repousser l'envahisseur Inca. Les Espagnols quant à eux réussirent seulement à s'établir dans les montagnes voisines mais peu à peu, les caciques indigènes vendirent les riches terres irriguées du plateau, et l'argent réussit là où les armes échouèrent. Aujourd'hui le village est en majorité métisse-blanc toutefois ces derniers temps les habitants des communautés voisines retrouvent leur place au village.

 


 

 

Retour haut de la page